Dictionnaire
des principaux Arts Martiaux Asiatiques
Ba-duan-jin (Qi-Gong)

« Exercices des 8 pièces de brocards ». Aussi Pa-tuan-chin ou Shih Er Dun Gin (=Hachidan-kin en Japonais).

Enchaînement traditionnel d’exercices de Dao-yin ou Qi-gong, synthèse de mouvements de santé, hygiène corporelle et mentale complète. Il repose le système nerveux, prévient les maladies du système digestif, fortifie le système cardio-vasculaire, évite l’artériosclérose, etc. Ces 8 exercices reposent sur la coordination des mouvements du corps, de la concentration et de la respiration, qui permet d’arriver à la maîtrise du flot d’énergie interne (Qi ou Ki). Ils sont rattachés au groupe du Neijia de la boxe chinoise (Quan-fa) et sont souvent exécutés en introduction à la pratique de la séquence du Tai-ji-quan. Il en existe plusieurs formes, en fait des variantes des mêmes principes de base. La formulation de la première mouture de ces exercices semble remonter au semi légendaire Général chinois Yue Fei, maître de Shaolin-quan, et qui était lui-même parti d’exercices taoïstes et bouddhistes en usage dans le pays depuis bien plus longtemps, peut-être inspirés du I-chin-ching (ou Yi-jin-jing) de Boddhidarma (aussi Da-Mo Waidan) ou, plus loin, des « douze positions des Deva » indiens. La série des 8 mouvements s’enchaîne debout.

définitions tirées du livre
« L’Encyclopédie des Arts Martiaux de l’Extrème-Orient »
de Gabrielle et Roland Habersetzer (Editions Amphora, 2004), avec l'aimable autorisation des auteurs et de l'éditeur.
Cet important ouvrage (7700 termes référencés) peut être obtenu en librairies, dans notre boutique arts martiaux, ou sur Amazon.fr et ed-amphora.fr

Sites internet de l'auteur :
www.karate-crb.com ou www.institut-tengu.eu