Dictionnaire
des principaux Arts Martiaux Asiatiques
Chito-ryu (Budo – Japon)

Style de Karaté d’ Okinawa créé au milieu du XXe siècle par Chitose Tsuyoshi, dans la plus pure tradition de l’Okinawa-te. « Chi » représente ici le chiffre 1000 et « To » réfère à l’origine chinoise. Chito-ryu est donc « l’école qui a mille ans de tradition chinoise ».

D’un point de vue technique, le style est plus fluide que la majorité des styles de Karaté japonais. Les positions sont plus naturelles et plus hautes. Il y a plus de techniques de mains que de coups de pieds. Les Kata sont d’origine Shorei (Naha-te) et Shorin (Shuri-te, Tomari-te) et pratiqués dans leur forme antique. Du Shorei-ryu : Shi-ho-hai, Seisan, Niseishi (Dai et Sho), Sochin, Sanseru, Sanchin. Du Shorin-ryu : Passai, Chinto, Rohai (Dai et Sho), Ryusan, Kushanku, Tenshin. Il s’y ajoute le Shime-no-kata (Kata respiratoire) et une série de Kata dits « familiaux », uniquement pratiqués par les successeurs officiels du fondateur. Il existe également des Ko-budo dans ce style, mais cette tradition est moins suivie. Les techniques de Kobudo actuellement présentes en Chito-ryu sont celles de Inoue Motokatsu. Le Hombu-dojo du style se trouve dans la ville japonaise de Kumamoto.

définitions tirées du livre
« L’Encyclopédie des Arts Martiaux de l’Extrème-Orient »
de Gabrielle et Roland Habersetzer (Editions Amphora, 2004), avec l'aimable autorisation des auteurs et de l'éditeur.
Cet important ouvrage (7700 termes référencés) peut être obtenu en librairies, dans notre boutique arts martiaux, ou sur Amazon.fr et ed-amphora.fr

Sites internet de l'auteur :
www.karate-crb.com ou www.institut-tengu.eu