Dictionnaire
des principaux Arts Martiaux Asiatiques
Go-ti (Wushu – Chine)

Aussi Chiao-ti, Jiau-di, Jue-di : ancêtre de la boxe chinoise (Quan-fa), probablement une forme de lutte à main nue dont mention est faite plus de 2000 ans av. J.-C. Ce fut au départ une épreuve de force très primitive dans laquelle on cherchait à embrocher l’adversaire sur les cornes que l’on portait alors sur le casque ; sans aucun doute cette forme de combat, qui rappelle celui des bêtes à cornes, allait-elle faire découvrir l’art de l’esquive, mais on ne peut aller jusqu’à prétendre qu’elle fut la base des méthodes qui suivirent. Le Go-ti semble plutôt une création isolée, attribuée au seigneur Chi Yu qui voulut se distraire en obligeant ses soldats à se livrer à ces joutes sanglantes, et qui disparut d’ailleurs de l’histoire après la bataille de Tuluk dans laquelle Hsieu Yuan-wangti le défit complètement. Certains historiens d’arts martiaux voient cependant dans le Shuai-jiao actuel une descendance directe de l’ancien Go-ti.

définitions tirées du livre
« L’Encyclopédie des Arts Martiaux de l’Extrème-Orient »
de Gabrielle et Roland Habersetzer (Editions Amphora, 2004), avec l'aimable autorisation des auteurs et de l'éditeur.
Cet important ouvrage (7700 termes référencés) peut être obtenu en librairies, dans notre boutique arts martiaux, ou sur Amazon.fr et ed-amphora.fr

Sites internet de l'auteur :
www.karate-crb.com ou www.institut-tengu.eu