Dictionnaire
des principaux Arts Martiaux Asiatiques
Gong-fu (Wushu – Chine)

Aussi Kung-fu : « travail accompli », « travail dur », « homme accompli par son travail ». L’expression est devenue, et jusqu’en Chine même, le terme générique pour désigner tout un ensemble de techniques de combat avec ou sans armes.

En réalité, le terme exprime simplement la ntion de travail parfait, en voie d’accomplissement, et ce dans n’importe quel domaine. Un terme plus exact est cependant Quan-fa ou encore Quan-shu, qui désigne la technique de combat à main nue (boxe chinoise), celle-ci n’étant elle-même qu’un volet du Wu-shu, ou Guo-shu (ensemble des arts martiaux chinois, y compris le maniement d’armes traditionnelles, Gong-fu Wu-qi, ainsi que l’art de la tactique et de la stratégie).

Gong-fu comporte un courant « externe » (Wai-jia), fait d’arts martiaux à finalité de combat, et un courant « interne » (Nei-jia), qui regroupe avant tout des voies philosophiques dites de « l’accomplissement de soi ». En fait, tout style externe sérieux a également des préoccupations d’ordre interne. Voir aussi Tang-shou.

définitions tirées du livre
« L’Encyclopédie des Arts Martiaux de l’Extrème-Orient »
de Gabrielle et Roland Habersetzer (Editions Amphora, 2004), avec l'aimable autorisation des auteurs et de l'éditeur.
Cet important ouvrage (7700 termes référencés) peut être obtenu en librairies, dans notre boutique arts martiaux, ou sur Amazon.fr et ed-amphora.fr

Sites internet de l'auteur :
www.karate-crb.com ou www.institut-tengu.eu