Dictionnaire
des principaux Arts Martiaux Asiatiques
Goshin-jutsu (Bujutsu – Japon)

Techniques de self-défense. Elles sont issues de diverses formes de l’ancien Ju-jutsu, combinant des défenses contre attaques à main nue (Toshunobu) ou à main armée (Bukinobu). Il en existe plusieurs versions modernes (ainsi celui de Tanaka Tatsu, créé en 1952 à Tokyo, et dans lequel ont été éliminées les techniques de coup de pied. Tanaka avait étudié le Ju-jutsu de l’école Yagyu Shingan-ryu), qui sont parfois étudiées parallèlement à l’orientation sportive d’un art martial traditionnel, et dans le cadre de ce dernier. La synthèse la plus importante est le Goshinjutsu-no-kata du Judo.

définitions tirées du livre
« L’Encyclopédie des Arts Martiaux de l’Extrème-Orient »
de Gabrielle et Roland Habersetzer (Editions Amphora, 2004), avec l'aimable autorisation des auteurs et de l'éditeur.
Cet important ouvrage (7700 termes référencés) peut être obtenu en librairies, dans notre boutique arts martiaux, ou sur Amazon.fr et ed-amphora.fr

Sites internet de l'auteur :
www.karate-crb.com ou www.institutengu.eu