Dictionnaire
des principaux Arts Martiaux Asiatiques
He-quan (Wushu – Chine)

Aussi Hao-pai, Hap-quan, Hao-chuan, He-pai, Hok-chuan, Ho-jia, Hop-gar : style de boxe chinoise (Quan-fa) de la « Grue blanche » du sud (Bai-he-quan) d’où est issu le Hakutsuru-ken japonais. Il est d’origine tibétaine (Xizang), mais aurait également été créé par un moine du monastère de Shaolin (Shaolin-si). He-quan s’est répandu dans toute la Chine, de la Mandchourie (où on le désigne généralement par Ho-jia) à la province méridionale de Guangdong (avec le nom de Hop-gar), éclatant en de nombreuses variantes et fusionnant souvent pour ses techniques avec Bai-he-quan. Les séquences de combat reposent sur des mouvements verticaux de la colonne vertébrale, sur des rotations de hanches, sur l’action en balanciers de bras avec des mouvements amples comme ceux de l’échassier se battant en déployant ses ailes et en frappant du bec (mimétisme par l’utilisation systématique de la main disposée en « bec de grue », Hok-jeoi, pour piquer du bout des doigts serrés). L’énergie part du centre à la périphérie en produisant un effet vibratoire (Zongjing).

définitions tirées du livre
« L’Encyclopédie des Arts Martiaux de l’Extrème-Orient »
de Gabrielle et Roland Habersetzer (Editions Amphora, 2004), avec l'aimable autorisation des auteurs et de l'éditeur.
Cet important ouvrage (7700 termes référencés) peut être obtenu en librairies, dans notre boutique arts martiaux, ou sur Amazon.fr et ed-amphora.fr

Sites internet de l'auteur :
www.karate-crb.com ou www.institut-tengu.eu