Dictionnaire
des principaux Arts Martiaux Asiatiques
Heiho (Bujutsu – Japon)

« Méthode (Ho) du guerrier (Hei) » : stratégie militaire. Aussi Seiho, Hyodo. Nom donné par Ito Ittosai (1560-1653) dans son Itto-ryu Ken-jutsu à une conception tout à fait neuve dans la technique du combat au sabre : l’entraînement doit avoir pour objectif l’élévation spirituelle plus que l’acquisition de techniques proprement dites. Sans mental fort et en dehors de l’attitude spirituelle « juste », celui qui pratique l’art du sabre n’arrivera qu’à se détruire lui-même. Cette attitude doit être calme, pure et sincère (Makoto). Elle seule permet d’utiliser à son profit le mouvement de l’adverssaire (Katsujin-no-ken). Heiho réfère donc à un comportement purement défensif, dans lequel il n’y a aucune agressivité (On peut remarquer que les caractères japonais pour Hei-ho sont lus « méthodes du guerrier » alors que les mêmes idéogrammes se lisent en chinois « Voie de la paix »).

Ainsi défini, ce nouvel objectif de l’art du sabre (Ken-no-shinzui) sera visé à travers l’enseignement de tous les experts (Kenshi) du sabre jusqu’à ceux du Yagyu Shinkage-ryu de la période Edo (1603-1868), qui y fera également référence sous le nom de Seiho. L’expression fut d’ailleurs également été utilisée par Getten Tsuji Sakemochi (1650-1729) pour désigner sa propre école d’arts martiaux (Mugai-ryu).

définitions tirées du livre
« L’Encyclopédie des Arts Martiaux de l’Extrème-Orient »
de Gabrielle et Roland Habersetzer (Editions Amphora, 2004), avec l'aimable autorisation des auteurs et de l'éditeur.
Cet important ouvrage (7700 termes référencés) peut être obtenu en librairies, dans notre boutique arts martiaux, ou sur Amazon.fr et ed-amphora.fr

Sites internet de l'auteur :
www.karate-crb.com ou www.institut-tengu.eu