Dictionnaire
des principaux Arts Martiaux Asiatiques
Hojo-jutsu (Bujutsu – Japon)

Technique du XVIIe siècle, qui consiste à ligoter un adversaire à l’aide d’une corde.

Déjà présente dans Takenouchi-ryu, cette technique vient au stade final du combat, après que l’adversaire ait pu être saisi par une technique de Kumi-uchi ou Tori-te et contraint à l’immobilité. Il fallait alors faire vite, en étant particulièrement habile des ses mains. Se rendre ainsi maître de son adversaire, si les circonstances en laissaient le temps, permettait d’en obtenir éventuellement rançon. Le système fut repris par la police shogunale de l’époque Edo (1603-1868). Il existait plusieurs manières de ligoter, en fonction du rang social de celui qu’il fallait maintenir sous contrôle, en fonction du but recherché (contrôle par immobilisation totale ou partielle : bras liés mais mains libres pour manger, pieds plus ou moins sévèrement entravés, liens destinés à provoquer douleur ou étouffement en cas de tentative de libération, etc). La technique était également, et pour des raisons évidentes (missions d’enlèvement de personnalités), bien maîtrisée par les Ninja, toujours équipés de cordes (Kagi-nawa). Shimizu Takagi, maître du Shindo Muso-ryu et de Ikaku-ryu, démontra pour la première fois Hojo-jutsu publiquement en 1927. Devenu instructeur de la police de Tokyo, il y introduisit officiellement la méthode en 1931, puis la révisa à plusieurs reprises entre 1949 et 1968 pour l’adapter aux réalités du monde moderne. Elle reste toujours en usage parallèllement à l’introduction des menottes métalliques.

Les techniques de base (Kihon) du Hojo-jutsu moderne en usage dans les forces de police consistent en trois manières de ligoter de face (Tote-nawa ou Hoshu-nawa) et quatre façons de le faire dans le dos (Inchi-nawa ou Goso-nawa). Hojo-jutsu, revu et adapté, continue à faire partie des techniques de maintien de l’ordre au Japon (Keijo-jutsu).

définitions tirées du livre
« L’Encyclopédie des Arts Martiaux de l’Extrème-Orient »
de Gabrielle et Roland Habersetzer (Editions Amphora, 2004), avec l'aimable autorisation des auteurs et de l'éditeur.
Cet important ouvrage (7700 termes référencés) peut être obtenu en librairies, dans notre boutique arts martiaux, ou sur Amazon.fr et ed-amphora.fr

Sites internet de l'auteur :
www.karate-crb.com ou www.institut-tengu.eu