Dictionnaire
des principaux Arts Martiaux Asiatiques
Kama-jutsu (Kobudo – Japon)

Techniques de maniement de la faucille (Kama) en tant qu’arme de combat destinée à faire face à des attaques d’armes contondantes ou tranchantes (Bo, Yari, Katana). L’arme était généralement utilisée par paire (Nicho-gama) par les paysans d’Okinawa (voir sous Kobudo) mais était également connue au Japon où elle était utilisée en solo par paysans, Ji-Samuraï et Ninja (voir sous Kusari-gama). Les techniques de base de ce maniement peuvent être classées en mouvements de parades (Uke-waza, ou Bogyo), en mouvements de coupe (Uchi-waza, ou Kirigyo), en mouvements d’estoc (Tsuki-waza, ou Tsukigyo), le tout sur saisie normale (Honte-mochi) ou inverse (Gyakute-mochi), ou saisie longue du manche de l’arme (Toku-mochi). Ces mouvements, leurs directions et leurs principes d’application sont ceux du Karate-jutsu autrefois développé conjointement au Kobu-jutsu sur l’île d’Okinawa. Il existe aussi un certain nombre de séquences de combat avec paire de Kama, codifiées dans des Kata dont certains remontent à plus de trois siècles. Voir sous Kama. Voir illustrations page suivante.

définitions tirées du livre
« L’Encyclopédie des Arts Martiaux de l’Extrème-Orient »
de Gabrielle et Roland Habersetzer (Editions Amphora, 2004), avec l'aimable autorisation des auteurs et de l'éditeur.
Cet important ouvrage (7700 termes référencés) peut être obtenu en librairies, dans notre boutique arts martiaux, ou sur Amazon.fr et ed-amphora.fr

Sites internet de l'auteur :
www.karate-crb.com ou www.institut-tengu.eu