Dictionnaire
des principaux Arts Martiaux Asiatiques
Katori Shinto-ryu (Bujutsu – Japon)

Aussi Tenshin Shoden Katori Shinto-ryu (appellation complète). Ecole de combat au sabre (Ken-jutsu) créé par Iizasa Choisai (1387-1488) dans le temple Katori, au nord de Edo (Tokyo), fortement imprégné de religion Shinto et d’éthique Zen. Ce style allie l’entraînement physique le plus sévère avec une profonde recherche spirituelle. L’art est passé de génération en génération jusqu’à Otake Risuke et le centre de l’école est à Narita, au nord de Tokyo. Considéré par le Japon comme Trésor National, il inclut de nombreux arts martiaux : Iai, Bo, Ken, Naginata, Shuriken-jutsu. On n’entre aujourd’hui encore dans ce haut lieu de la Tradition qu’en signant avec son sang (rite du Keppan). Il n’y a pas de systèmes de grades pour les pratiquants et aucune forme de pratique sportive. Katori Shinto-ryu fut, avec Kashima Shin-ryu, un style qui influença profondément les écoles d’arts martiaux sous les Tokugawa. L’école a été nommée Trésor Culturel du Japon en 1960. D’autres experts du style furent Sugino Yoshio, Mochizuki Minoru et l’américain Draeger Donn. Le Katori Shinto-ryu inspira de nombreux autres styles postérieurs, parmi lesquels : Kashima Shinto-ryu de Tsukahara Bokuden, Tendo-ryu de Saito Denkibo, Jigen-ryu de Togo Shigekura, Honma Shinto-ryu de Honma Masayoshi, Arima Shinto-ryu de Arima Motonobu, Shindo Muso-ryu de Muso Gonnosuke, Mijin-ryu de Negishi Tokaku, Hozo-in-ryu de Hozo-in In-ei, Ippa-ryu de Moroka Kagehisa, Tenshin Sho-ryu de Icchu Baichuken, Shinden Munem-ryu de Fukui Yoshihara.

définitions tirées du livre
« L’Encyclopédie des Arts Martiaux de l’Extrème-Orient »
de Gabrielle et Roland Habersetzer (Editions Amphora, 2004), avec l'aimable autorisation des auteurs et de l'éditeur.
Cet important ouvrage (7700 termes référencés) peut être obtenu en librairies, dans notre boutique arts martiaux, ou sur Amazon.fr et ed-amphora.fr

Sites internet de l'auteur :
www.karate-crb.com ou www.institut-tengu.eu