Dictionnaire
des principaux Arts Martiaux Asiatiques
Keibo-soho (Bujutsu – Japon)

Méthode d’utilisation du bâton de bois court (Keibo) développé à partir de 1956 à l’usage de la police japonaise par Shimizu Takagi. Ce type d’arme (matraque) faisait partie de l’équipement de base du policier nippon dèx 1946, pendant l’occupation américaine. Les premières techniques d’utilisation furent réellement codifiées à partir de 1947, en même temps que naquit le Taiho-jutsu, système de combat destiné aux forces de police. Mais la matraque japonaise s’avérant mal équilibrée, trop lourde et trop fine, le Japon adopta en 1956 le modèle standard porté par la police maritime des USA. Dans les années 1960, Shimizu présida des commissions techniques pour la mise au point de techniques standardisées avec le Keibo, pour lesquelles il s’inspira largement des techniques de bâton (Jo-jutsu) du Shindo Muso-ryu, et du Jutte-jutsu de Ikaku-ryu, écoles dont il avait les titres de maîtrise. L’enseignement du Keibo-soho se fit parallèlement à celui du Taiho-jutsu. En 1961 apparut le bâton de police télescopique (Tokushu-keibo, Tobi-dashi-jutte). Voir aussi Hojo-jutsu, Keijo-jutsu, Hana-neji.

définitions tirées du livre
« L’Encyclopédie des Arts Martiaux de l’Extrème-Orient »
de Gabrielle et Roland Habersetzer (Editions Amphora, 2004), avec l'aimable autorisation des auteurs et de l'éditeur.
Cet important ouvrage (7700 termes référencés) peut être obtenu en librairies, dans notre boutique arts martiaux, ou sur Amazon.fr et ed-amphora.fr

Sites internet de l'auteur :
www.karate-crb.com ou www.institut-tengu.eu