Dictionnaire
des principaux Arts Martiaux Asiatiques
Mizong-quan (Wushu – Chine)

Aussi Mi-zong-yi-pai ou Mi-tsong-i-pai : « art du Labyrinthe » ou « boxe de la trace perdue », style de boxe chinoise (Quan-fa) dont la création est attribuée au légendaire Yan Qing (d’où parfois la désignation de Yanqing-quan ou Yen Ching-chuan) l’un des héros du roman chinois classique « Au bord de l’eau » (Shui-hu-zhuan) et qui aurait vécu au XIIe siècle. Plus probablement ce style apparut au début du XIXe siècle avec Sun-Tong, surnommé « jambe de fer ». Ce style, aux techniques déroutantes du fait, notamment, de ses nombreux changements de direction, connaît en réalité une dizaine de variantes, surtout présentes dans la province du Hebei. Le plus grand expert de ce style fut Huo-Yuan-Chia.

définitions tirées du livre
« L’Encyclopédie des Arts Martiaux de l’Extrème-Orient »
de Gabrielle et Roland Habersetzer (Editions Amphora, 2004), avec l'aimable autorisation des auteurs et de l'éditeur.
Cet important ouvrage (7700 termes référencés) peut être obtenu en librairies, dans notre boutique arts martiaux, ou sur Amazon.fr et ed-amphora.fr

Sites internet de l'auteur :
www.karate-crb.com ou www.institut-tengu.eu