Dictionnaire
des principaux Arts Martiaux Asiatiques
Taiki-ken (Budo – Japon)

Système de combat créé par Sawai Kenichi en 1947, synthèse de plusieurs styles de boxe chinoise (Quan-fa). Il ne s’agit pas d’une méthode de Tai-ji-quan (ou Taikyoku-ken, en japonais) mais de sa conception du Xing-yi-quan ramené de Chine où il l’avait appris auprès de Wang-Xiang-Zhai. Elle se rattache directement, par ce dernier, au style « spontané » (Zi-ran) mis au point par Guo-Yun-Shen dans la dernière partie de sa vie. La pratique du Taiki-ken, qui ne possède pas de formes codifiées, repose sur divers concepts et exercices parmi lesquels : des postures Ritsu-Zen (Zang-zuan), la marche d’approche en zig-zag (Hai, ou Sheu-li), le débordement d’attaque avec parade et contre simultanés (Shashite), des techniques de défense et d’attaque (Neri : Geishu, Fushu, Sashu, et Daken).

définitions tirées du livre
« L’Encyclopédie des Arts Martiaux de l’Extrème-Orient »
de Gabrielle et Roland Habersetzer (Editions Amphora, 2004), avec l'aimable autorisation des auteurs et de l'éditeur.
Cet important ouvrage (7700 termes référencés) peut être obtenu en librairies, dans notre boutique arts martiaux, ou sur Amazon.fr et ed-amphora.fr

Sites internet de l'auteur :
www.karate-crb.com ou www.institut-tengu.eu