Dictionnaire
des principaux Arts Martiaux Asiatiques
Tonfa-jutsu (Kobudo – Japon)

Technique d’emploi du Tonfa, outil agraire figurant également dans l’arsenal des Ko-bujutsu développés sur l’île d’Okinawa à partir de l’invasion des Japonais du clan Satsuma en 1609. Comme toutes les techniques de Ko-bujutsu, celle-ci s’est intégrée à celles de l’Okinawa-te, les méthodes de combat à main nue ou avec armes ayant les mêmes bases (voirTi-gua). Comme pour le Nunchaku, l’essentiel des techniques du Tonfa est constitué de larges mouvements de taille (Furi-waza, Uchi-waza) développant à l’extrémité arrière (Ushiro-atama) du corps central tounant autour de sa poignée une très grande énergie cinétique, capable de briser. Le Tonfa, renforçant parfaitement l’avant-bras, permet également de bloquer même des coups de sabre et de frapper en coups d’estoc. Son maniement exige un contrôle parfait au niveau de la saisie, faite, en altenance, de souplesse (pour les rotations) et de vigueur (lors des impacts). Matsu Higa fut, au XVIIIe siècle, l’un des plus grands experts de Tonfa. Ont été transmis, les Kata de Matsuhiga, Hamahiga, Yaragwa, Chatanyara. (Voir illustration)

définitions tirées du livre
« L’Encyclopédie des Arts Martiaux de l’Extrème-Orient »
de Gabrielle et Roland Habersetzer (Editions Amphora, 2004), avec l'aimable autorisation des auteurs et de l'éditeur.
Cet important ouvrage (7700 termes référencés) peut être obtenu en librairies, dans notre boutique arts martiaux, ou sur Amazon.fr et ed-amphora.fr

Sites internet de l'auteur :
www.karate-crb.com ou www.institut-tengu.eu